6 habitudes d’une équipe de développement performante

1. La coopération dans l’action

Pour qu’un projet avance convenablement, il faut une implication de la part de tous les membres de l’équipe. La motivation sera primordiale lorsque les premiers défis du projet apparaîtront. Tous les collaborateurs devraient prendre part aux décisions collectives afin d’en devenir les garants en partageant questions, solutions et en décidant ensemble des actions à mener.

Dans un esprit coopératif, aucun critique personnelle ne devrait jamais naître, mais plutôt des attentes réciproques visant à améliorer le fonctionnement collectif pour l’avenir.

L’attitude coopérative se retrouve naturellement dans les outils utilisés et permettent notamment :

  • Des références communes au sein de plateformes tels un wiki
  • Une répartition des rôles efficace dans un outil de gestion approprié
  • Une coordination des efforts quotidienne

La coopération crée une synergie permettant d’apporter des solutions bien plus efficaces que la somme des solutions individuelles.

 

2. Un responsable informe et organise les réunions

La synergie mise en place, il faut à présent l’entretenir. Quelle que soit la méthodologie de suivi de projet utilisée et les étapes qui en découlent, la communication sera primordiale. Afin de faciliter les échanges entre les développeurs les plus discrets, l’organisateur, qui peut être ou non le chargé de projet, doit leur offrir des horaires et lieux appropriés afin d’échanger sur l’avancement, les défis, et les suggestions liées aux projets. Il s’agit ici de favoriser les occasions de rencontre et d’échanges. Parmis ces dernières, on retrouve :

  • réunions de partage de l’information
  • réunions de performances pour faire le point sur les résultats et les objectifs à atteindre
  • briefs techniques sur un projet ou un problème
  • entretiens individuels pour recadrer ou faire le point

 

3. La mission commune est claire pour tous

Un projet sans but commun peut sembler vraiment farfelu et très rare. En revanche il est courant d’observer que plusieurs paramètres important d’un projet ne sont pas compris par tous les participants. Dans ces derniers on retrouve :

  • La raison d’être du projet : quel est l’objectif principal ?
  • Les activités : quelles sont les autres activités réalisées en parallèle dans ce projet (campagnes, design, développement d’application, site web)
  • Les fournisseurs : qui sont-ils en quand interviennent-ils dans la réalisation ?

Enfin, le but commun doit se refléter sous forme de résultats à atteindre. La positivité et la clarté de cet objectif commun sont des motivateurs plus forts pour nous que les délais et les listes de fonctionnalités. Le stress n’est pas une mauvaise chose, mais sans motivation, le stress est nuisible et non productif.

 

4. Le découpage, l’estimation et la priorisation des tâches est un travail commun

Parce que tous les développeurs n’ont pas le même niveau de confiance dans leurs estimations et peut-être pas la meilleure solution en tête, il est recommandé que l’évaluation des tâches soit réalisée par tous les participants du projets. En utilisant par exemple la méthodologie du Poker Evaluation chez Equation Humaine, tout le monde à l’occasion de donner son avis simultanément sans être influencé par les autres membres d’équipe. C’est une excellente occasion pour partager des idées novatrices de résolutions de problèmes. Enfin décider ensemble de la priorisation des tâches basé sur l’objectif commun permettra une gestion naturellement plus Agile de vos projets, en plus de responsabiliser les développeurs sur des délais appropriés

 

5. Une identité collective qui inspire à une équipe solidaire

Si les défaites sont souvent synonymes de longues réunions post-mortem afin de déterminer quels ont été les défaillances d’un projet, il est tout aussi important de souligner les victoires. L’organisation d’événements collectifs permettant de fêter les réussites et la reconnaissance d’une équipe par la hiérarchie est importante afin de conserver un des points fondamentaux : la motivation.

 

6. Un équilibre de vie maintenu agréable pour tous

Les meilleurs équipes, peu importe leur taille, sont toutes faites d’humains, Elles devraient donc toutes avoir du temps de repos pour regagner de l’énergie. Prendre des pauses cafés ou des pauses sportives en milieu ou fin de journée avec plusieurs membres d’équipe est important pour préserver cet équilibre. Chez HE, nous n’hésitons pas à utiliser le ping pong pour régler des conflits amicaux ou relâcher la pression le vendredi soir après une semaine chargée. Préserver le bien être de l’équipe, et elle sera d’autant plus efficace.

 

Auteur

Florent Cima, Développeur Web Front-end, Lead