Courriels et spam: Améliorer la livraison de vos courriels

Vous envoyez des campagnes à plein de monde, mais le taux d’ouverture est très bas. Souvent vous finissez aussi dans le courrier indésirable et les destinataires ne voient même pas que vous leur avez envoyé une infolettre. C’est peut-être parce qu’il manque des éléments de sécurité dans vos envois!

 

Des méthodes de sécurité

Techniquement, il existe plusieurs manières de prouver qu’une campagne provient bien de vous. Ceci permet à votre serveur de courriel de laisser passer ces messages au lieu de les envoyer dans la boîte de courrier indésirable. Ce sont donc des outils indispensables pour éviter d’être qualifié de spam.

 

SPF

Sender Policy Framework, ou SPF, est un mécanisme qui permet d’empêcher quelqu’un d’envoyer des courriels en votre nom. Par exemple si vous avez le nom de domaine macompagnie.ca; personne d’autre ne sera capable d’envoyer des courriels depuis une adresse de ce domaine, comme mon.nom@macompagnie.ca.

C’est un peu comme écrire son adresse d’expéditeur sur une enveloppe: ça prouve que ça provient de la bonne personne.

 

DKIM

DomainKeys Identified Mail, ou DKIM, est un système de clés qui permet de valider l’authenticité des courriels envoyés. Lors de l’envoi, il faut montrer une “clé” pour prouver qu’on est la bonne personne (pour éviter l’usurpation), et à la réception du message, le serveur de courriels va valider avec une autre clé que la personne qui a envoyé le courriel est bien celle qu’elle prétend être.

C’est un peu comme appeler un ami pour vérifier que c’est bien lui qui a envoyé une lettre (le numéro de téléphone étant la “clé” de vérification).

 

DMARC

Domain-based Message Authentication, Reporting, and Conformance, ou DMARC, est un moyen de réguler les deux éléments précédents. Quand un destinataire reçoit un courriel, le serveur va analyser les paramètres de SPF et DKIM. Si DMARC est en place, il va aussi demander au serveur de l’expéditeur quoi faire avec les résultats de cette analyse.

C’est un peu comme appeler un ami pour lui demander si c’est bien lui qui a envoyé une lettre, après avoir vérifié son adresse; et surtout lui demander quoi faire de cette lettre ensuite:

  • la jeter si l’adresse n’est pas bonne;
  • la jeter s’il dit ne pas l’avoir envoyée;
  • l’ouvrir si l’adresse est bonne et qu’il confirme l’avoir envoyée;
  • etc.

 

Des outils adaptés

La plupart du temps, pour des envois automatisés (confirmation d’inscription ou de commande sur un site, notifications, etc.), ou pour des envois de masse, on utilise des outils prêts à utiliser. Ils sont spécialisés dans ce domaine et permettent de facilement garantir les envois de courriel et ainsi éviter de tomber dans les boîtes de courrier indésirable. Chez Équation Humaine, nous avons nos préférés.

 

MailChimp

Cet outil est utilisé pour gérer des listes de destinataires, des campagnes et même mettre en forme le contenu des envois. Il gère automatiquement les adresses qui ne sont pas bonnes pour garder des listes saines, et fournit des statistiques sur les envois effectués. On peut y créer, par exemple, des infolettres ciblées pour différents groupes de clients potentiels. MailChimp permet aussi de faciliter l’application de la loi en gérant les données obligatoires qui figurent dans les communications, ainsi que valider les inscriptions des destinataires aux listes d’envoi pour garantir qu’ils acceptent de recevoir des messages.

 

SendGrid

SendGrid est ou outil qui permet de livrer des courriels de manière efficace et fiable. Nous nous en servons pour la plupart des envois de courriels faits à travers un site, comme les renvois de mot de passe, confirmations de commande, et bien d’autres.

Comme vous pouvez le voir, envoyer un courriel peut être plus compliqué qu’il ne paraît! Assurez-vous de bien mettre en place vos systèmes d’envois afin de ne pas ternir votre réputation. Sans quoi, vous pourriez perdre gros : notamment une baisse de conversion, de ventes, de taux d’ouverture et de livraison des courriels, et globalement de confiance des destinataires.

Un petit investissement de configuration dans la sécurité de vos campagnes peut mener à un très gros retour en échange, c’est une occasion à ne pas manquer et ça fait partie des standards de nos jours.

 

Auteur

Quentin Auvray, Développeur Back-End