Courriels et Spam: Envoyer des courriels, un acte illicite?

Vous avez envie de lancer une nouvelle offensive d’acquisition de clients ou de ventes et pensez immédiatement à une infolettre. C’est simple, on prend une liste de destinataires et on envoie la campagne à tout le monde.

Pas si vite.

Ne pas prendre de précautions pourrait non seulement vous coûter cher, mais vous pourriez aussi perdre des clients et vous retrouver dans l’illégalité. L’effort pourrait aussi se révéler être un coup d’épée dans l’eau, gaspillant ainsi votre temps et votre argent.

 

Une loi anti-pourriel

Depuis le 1er juillet 2014, une loi est entrée en vigueur. Ce texte permet de clarifier ce qu’il est possible de faire ou non en termes de campagnes de courriels. Quoi qu’il en soit, si vous communiquez par voie électronique, vous êtes tenus de la respecter.

 

1- Avez-vous leur consentement?

Si la personne a clairement indiqué vouloir recevoir des informations de votre part, pas de problème! Souvent, ce consentement se fait par le biais d’une case à cocher au bas d’un formulaire.

 

2- Ont-ils l’option de se retirer?

À tout moment, un utilisateur qui s’est inscrit à une infolettre ou autre type de message devrait pouvoir se retirer de ces communications. Pensez à insérer un lien de désinscription directement dans les messages que vous envoyez, et idéalement aussi un endroit en ligne où on peut se désinscrire sans devoir attendre de recevoir un message avec le lien à l’intérieur.

 

3- Annoncez-vous qui vous êtes?

Dans vos communications, incluez toujours votre “fiche de contact”. Nom de compagnie, adresse physique, adresse courriel, numéros de téléphone, etc. Ceci permettra d’ajouter de la crédibilité à vos messages et assurera à vos destinataires que c’est bien vous qui envoyez ce contenu.

 

4- Cachez-vous quelque chose?

Soyez honnêtes quand vous annoncez quelque chose. Par exemple, si vous offrez une promotion sur un ensemble de services, listez ce qui est inclus et ce qui ne l’est pas. Pensez aussi à mentionner si les taxes sont comprises dans les prix que vous affichez.

 

Plus de détails sur le consentement

Pour avoir l’autorisation de quelqu’un afin de leur envoyer des campagnes, il ne faut pas forcément obtenir l’approbation comme mentionné plus haut. Il existe quelques exceptions:

  • Si vous avez un lien d’affaires avec la personne (client, bénévole, etc.), vous avez implicitement le droit de lui faire des envois pendant deux ans (avec possibilité de se retirer, évidemment);
  • Si une compagnie a publié ouvertement les coordonnées d’une personne-ressource, ou vous a fourni une carte d’affaires, vous avez le droit de les contacter, sauf si vous avez clairement reçu une instruction de ne pas le faire;
  • Attention, il est interdit de générer des adresses de destinataires, de les collecter de manière automatisée ou encore d’utiliser des listes de diffusion achetée!

Faites donc bien attention quand vous préparez vos campagnes, car il y a beaucoup de règles à respecter. En faisant bien les choses, vous serez ainsi protégé et vous vous assurez d’augmenter le taux de livraison et de conversion de vos courriels, car vos destinataires ont une bonne raison de recevoir vos communications.

 

Auteur

Quentin Auvray, Développeur Back-End